Etudiants ENISo, venez vous relaxer !

Posez vos problèmes, Consultez des documents qui vous seront utiles, Demandez tout ce que vous voulez avoir... Pour voir toutes les rubriques de ce forum, appuyez sur Accueil... ICI C'EST VOTRE PARADIS!!!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qualifications à la Coupe du Monde de Football - Afrique du Sud 2010

Aller en bas 

Quelles Equipe(s) vont se qualifier pour la première fois au Mondial 2010 ?
Burkina Faso
67%
 67% [ 2 ]
Nouvelle Zélande
0%
 0% [ 0 ]
Ouzbékistan
33%
 33% [ 1 ]
Qatar
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Qualifications à la Coupe du Monde de Football - Afrique du Sud 2010   Ven 18 Juil - 12:50

Dans ce coin vous trouverez les dernier résultats des matches de qualifications à la coupe du Monde Afrique de Sud 2010 des différentes zones géographiques : Afrique, Amérique du Sud, Amérique du Nord et Centrale, Asie, Europe et Océanie.

On attend aussi vos impressions jusque-là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Qualifications à la Coupe du Monde de Football - Afrique du Sud 2010   Sam 6 Sep - 15:28

Reprise aujourd'hui des hier des matches de qualification à la coupe du monde
dans les différentes zones continentales...
On ne manquera pas de souahiter bonne chance aux Aigles de Carthage! sautille
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Qualifications à la Coupe du Monde de Football - Afrique du Sud 2010   Dim 7 Sep - 0:56

Score final 0-0 entre le Burkina Faso et la Tunisie
c'est pas si mal que ça avec les conditions rudes du match...
On doit gagner par un bon score au dernier match face auw seychelles à Rades
et on se qualifiera inchallah au prochain tour :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Eliminatoires africaines : 1er tour : cinquième journée   Dim 7 Sep - 1:49

Le Cameroun passe le cut

En s'imposant au Cap-Vert (2:1), les Lions indomptables se sont qualifiés pour le troisième tour qualificatif. Dans l'autre choc de ce samedi, le Burkina Faso et la Tunisie se sont quittés sur un score nul et vierge. Triste journée pour l'Afrique du Sud qui, battue à domicile par le Nigeria (0:1), est d'ores et déjà éliminée.

L'affiche
Cap-Vert 1:2 Cameroun
Buts : Lito (39') pour le Cap-Vert ; Achille Emana (51') et Alain N'Kong (65') pour le Cameroun

En se déplaçant à l'Estadio da Varzea de Praia, les Lions indomptables d'Otto Pfister savaient qu'en cas de victoire, ils écarteraient définitivement leurs seuls véritables rivaux du Groupe 1. Sauf que les Îliens étaient bien décidés à mener la vie dure aux finalistes de la dernière Coupe d'Afrique des Nations. Jusqu'à 40 minutes de la fin, les coéquipiers de Rigobert Song étaient menés et pouvaient encore craindre le pire. Puis Emana et N'Kong ont surgi pour offrir ce salvateur succès. Avec 13 points, les Camerounais peuvent déjà se tourner vers le troisième tour qualificatif, le plus important. Les Cap-Verdiens tenteront eux leur va-tout le mois prochain en Tanzanie.


La surprise
Sierra Leone 2:1 Guinée équatoriale
Buts : Conteh Kewullay (30') et Sheriff Suma (80') pour la Sierra Leone ; Juvenal (90'+1) pour la Guinée équatoriale

145ème nation au Classement mondial FIFA/Coca-Cola de septembre, la Sierra Leone pourrait bien réaliser l'une des plus grosses sensations de ce deuxième tour de qualifications africaines. Grâce à leur second succès en cinq matches, les Leone Stars ont pris la deuxième place du Groupe 4 devant l'Afrique du Sud. Autant dire que les hôtes de la Coupe du Monde de la FIFA 2010 sont d'ores déjà éliminés et qu'ils ne participeront donc pas à la CAN prévue en Angola la même année... Les pensionnaires du National Stadium de Freetown essaieront eux de s'imposer le mois prochain au Nigeria pour poursuivre leur rêver.


Le joueur
Njogu Demba (GAM)

A la faveur d'une doublé devant le Libéria (10' et 80'), le milieu de terrain du club norvégien de Brann Bergen a replacé son pays dans la course à la qualification pour le troisième tour. Les Scorpions se rendront dans un mois au Sénégal et pourraient passer le cap avec un nul.


Le chiffre
1 - Comme le nombre de victoire de la Tanzanie dans ce deuxième tour. En s'imposant devant Maurice (4:1), les hommes du Brésilien Marcio Maximo ont pris pour la première fois trois points et en ont même profité pour tripler leur capital buts dans le Groupe 1.

Le Bénin, troisième qualifié

Victorieux de l'Angola ce dimanche 7 septembre, les Écureuils
ont rejoint le Nigéria et le Cameroun au troisième tour des
qualifications africaines pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010. Leurs
adversaires du jour devront eux cravacher pour faire partie des
meilleurs deuxièmes.

L'affiche
Bénin 3:2 Angola
Buts : Khaled Adenon (2') et Razak Omotoyossi (52', 66') pour le Bénin ; Flávio (12') et Locó (78') pour l'Angola

Présentes en Allemagne pour la Coupe du Monde de la FIFA 2006, les Palancas Negras
pourraient ne même pas participer au troisième tour qualificatif pour
Afrique du Sud 2010. La faute à une bien belle formation béninoise,
victorieuse aujourd'hui et qui ne peut donc plus être rejointe en tête
du Groupe 3. Si les Écureuils ont certes souffert dans les
dix dernières minutes, ils se sont appuyés sur le talent d'Omotoyossi
(auteur déjà de cinq buts) pour imposer leur supériorité. Ce résultat
fait de l'Angola un deuxième inquiet avant de recevoir le Niger le mois
prochain. Les hommes de Luis Oliveira Gonçalves devront absolument
s'imposer et espérer quelques résultats favorables leur permettant de
rentrer dans les huit meilleurs deuxièmes.

La surprise
Mozambique 1:1 Côte d'Ivoire
Buts : Miro Lobo (52') pour le Mozambique ; Bakary Koné (48') pour la Côte d'Ivoire


En entrant sur la pelouse de l'Estádio da Machava de Maputo ce dimanche, les Éléphants
se voyaient certainement déjà rejoindre le Nigeria et le Cameroun au
troisième tour. Ils ont finalement quitté la capitale mozambicaine le
cœur lourd... Hormis Didier Drogba, blessé, Vahid Halilhodzic avait
pourtant emmené un groupe fort de ses principaux atouts. Le
néo-Marseillais Koné a ainsi confirmé sa bonne forme du moment en
ouvrant le score peu après la pause. Très vite rejoints au score, les
Ivoiriens ont alors sans cesse buté sur le portier des Mambas,
Joao Rafael Kapango. Loin de devoir s'inquiéter, la Côte d'Ivoire devra
désormais assurer le nul dans un mois face à Madagascar pour
définitivement valider sa progression hors du Groupe 7.



Le joueur
Wilfrid Endzanga (CGO)

Avant de recevoir le Mali au stade Alphonse
Massemba-Débat de Brazzaville, le Congo avait besoin d'une victoire
pour continuer à espérer. Poussés par 50 000 supporters, les Diables Rouges
ont tout tenté avant d'être délivré à trois petites minutes du coup de
sifflet final par l'attaquant du club algérien de l'USM Blida. Les
Congolais reviennent ainsi à égalité avec le Mali en tête du Groupe 10.



Le chiffre
36 - Comme le nombre de buts déjà inscrits par l'Egypte, la RD
Congo, le Malawi et Djibouti dans le Groupe 12 en dix rencontres. C'est
de loin la poule la plus prolifique de ce deuxième tour.



Les résultats complets
Madagascar 1:0 Botswana
Zimbabwe 0:0 Guinée
Lesotho 0:3 Gabon
Mozambique 1:1 Côte d'Ivoire
Congo 1:0 Mali
RD Congo 0:1 Egypte
Bénin 3:2 Angola
Niger 3:1 Ouganda
Maurice 1:4 Tanzanie
Seychelles 1:2 Burundi
Kenya 1:0 Namibie
Afrique du Sud 0:1 Nigeria
Sierra Leone 2:1 Guinée équatoriale
Gambie 3:0 Libéria
Mauritanie 0:0 Rwanda (match abandonné à la 90')
Cap-Vert 1:2 Cameroun
Burkina Faso 0:0 Tunisie
Soudan 1:2 Tchad

A noter que la rencontre Ethiopie-Maroc a été reportée.


Dernière édition par TUNISCOF le Lun 8 Sep - 12:04, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Eliminatoires européennes : 1ère journée   Dim 7 Sep - 1:58

L'Espagne de Del Bosque débute par une victoire

L'Espagne, dirigée pour la première fois en match officiel par Vicente
del Bosque, s'est imposée logiquement face à la Bosnie-Herzégovine
(1-0), samedi à Murcie (sud-est), lors de la 1re journée des
qualifications pour le Mondial-2010.

Les champions d'Europe, privés de Fernando
Torres et David Silva (blessés), ont bien joué mais ont longtemps buté
sur une équipe de Bosnie bien regroupée et disciplinée sous le regard
approbateur de son sélectionneur, le Croate Miroslav Blazevic, 3e du
Mondial-98 avec la Croatie.

Senna tirait sur la barre (27e), Villa
ratait un penalty (provoqué par le très remuant Capel; 36e) et Iniesta
butait sur Hasagic après une percée irrésistible dans la défense
bosniaque (53e).

L'Espagne persévérait et s'appliquait
encore plus. A la 57e, Fabregas, qui s'est parfaitement entendu avec
Xavi et Iniesta au milieu, lançait David Villa à la limite (?) du
hors-jeu et l'attaquant de Valence marquait dans un angle impossible.

L'Espagne a évité un premier piège.
Mercredi, elle recevra l'Arménie, battue (2-0) à domicile samedi par le
grand adversaire de la "Seleccion" dans ce groupe 5, la Turquie.


Les coups de pied arrêtés, symboles d'une France sans vie

Catastrophe pour les Bleus: La France, 11e nation Fifa, a commencé sa
campagne de qualification pour le Mondial-2010 par une incroyable
défaite samedi (3-1) en Autriche, 101e nation Fifa, qui fragilise
évidemment la position de Raymond Domenech après le fiasco de l'Euro.

La Fédération française va devoir penser à
un éventuel changement de sélectionneur si la situation ne s'améliore
pas d'ici les deux prochains matches de qualification, contre des
adversaires plus réputés, la Serbie, mercredi au Stade de France et la
Roumanie le 11 octobre.

Ce revers va en tout cas relancer les
supputations pour savoir qui est le mieux placé en cas de nouvel
accident industriel. Boghossian, qui a intégré le staff mais n'a jamais
entraîné? Deschamps, jugé indépendant mais qui a eu des résultats avec
Monaco et la Juventus?

L'heure n'est pas encore au changement. Sauf pour les joueurs, qui devront montrer un autre visage et d'autres jambes.


Les coups de pied arrêtés sont pourtant le point faible récurrent de la
défense française. Ils avaient valu aux Bleus une grosse désillusion
sur un but encaissé dans ce registre en Ecosse en octobre 2006.

11 buts encaissés en 4 matches
Il est rageant de voir que les deux premiers buts autrichiens sont les
mêmes. Un coup-franc tiré de 30 mètres par Ivanschitz et un cafouillage
de la défense. Sur le premier, Gallas est trop court de la tête et
Mexès, au marquage de Janko effleure la balle de ce dernier (1-0, 8e).
Sur le deuxième, Gallas touche également le ballon de Aufhauser (2-0,
41e). Les deux buteurs autrichiens évoluent tous deux à Salzbourg.
Gallas et Mexès, eux, évoluent à Arsenal et l'AS Rome... Et Mexès, en
ceinturant Janko, a donné le penalty du troisième but aux hommes de
Karel Brückner, nouveau sélectionneur (3-1, 72e). Dur de faire oublier
Thuram.

Govou, qui profite de l'absence de Ribéry,
a réduit le score (2-1, 61e). Trop tard. Il ne faudra pas oublier non
plus que les montants ont sauvé Manninger, le gardien autrichien: quand
Prödl a failli marquer contre son camp (15e) et sur un ballon de
Toulalan (66e).

Piètre excuse. La France avait construit
son titre mondial en 1998 sur sa défense. Ce n'est plus qu'une légende.
Sur leur quatre derniers matches, les Bleus ont encaissé 11 buts!

Dans le secteur défensif, les Français ont
fait peine à voir: Lassana Diarra, Gallas et Mexès qui se gênent, Evra
battu dans les duels par Harnik. Mandanda n'en croyait pas ses yeux.

Où est le patron?
Et l'attaque alors? Elle a manqué d'idées et d'allant. Benzema, qui
avait marqué contre l'Autriche en mars 2007 en amical au Stade de
France n'a pas pu faire de même. Il est apparu nonchalant, cherchant
trop souvent à provoquer des fautes. Henry a bien tenté quelques petits
coups de patte en fin de première période, mais n'a pas pu ajuster sa
mire.

Mais le problème ne vient pas seulement
des attaquants. Il faut bien se rendre à l'évidence, il manque un
créateur-patron au milieu. Un Ribéry (actuellement blessé) par exemple.
Malouda, écarté par Domenech et laissé en tribunes, a pu constater que
son remplaçant, Nasri, avait du mal à trouver ses repères avec Henry.

Quant à la paire Lassana Diarra-Toulalan, elle n'a pas fini de souffrir
de la comparaison avec les aînés Makelele (retraité) et Vieira
(convalescent). Domenech, ou son successeur éventuel, sera-t-il tenté
de faire revenir "Make"?

Les Bleus, comme en Suède le 20 août (succès en match amical 3-2), ont
pris l'initiative de regarder leur drapeau pendant la Marseillaise.
Mais comme l'avait dit Domenech dans un bon mot, les meilleures
initiatives sont celles dans le jeu...


Domenech : "Personne n'a dit que ce serait évident"

"Personne n'a dit que ce serait évident, surtout pas moi", a commenté
Raymond Domenech, après une défaite qu'il a jugé "amère" en Autriche
(3-1) pour le premier match de qualification des Bleus pour
Mondial-2010.


Une première réaction...
Comme toutes les défaites, elle est amère, on a marqué un but mais on en prend trois...


Vous disiez vendredi que le point fort de votre équipe, c'était l'envie...
Je
n'ai pas l'impression qu'on ait manqué d'envie. On a bataillé, on a
poussé jusqu'au bout, on a failli revenir avant ce penalty. Deux coups
francs, un penalty, c'est comme ça... L'envie, on l'a eue et on l'a
encore. Une qualification se joue sur une série de matches, il y en a
un qui arrive mercredi contre la Serbie et il faudra être prêt avec
envie et détermination pour continuer dans cette course à la
qualification. Et personne n'a dit que ce serait évident, surtout pas
moi.


Les Autrichiens vous ont surpris ?
Non, les Autrichiens ne nous ont pas surpris. On les a vus à l'Euro, on connaissait leur potentiel.


Les coups de pied arrêtés, c'est une inquiétude ?
Les
coups de pied arrêtés sont un sujet d'inquiétude. Deux coups francs, et
un penalty qui vient d'un corner. Mais à part monter sur des escabeaux
pour monter sur la tête des grands gabarits.... Et les deux coups
francs étaient bien tirés. Dans la hauteur, on ne peut pas faire grand
chose à part couper une tête ou deux... Quand on voit la présentation
des équipes, on se dit qu'on va souffrir sur les coups de pied arrêtés.
Ils sont plus grands que nous.


L'équipe de France est-elle en danger ?
On a trois
points de moins, après je ne sais pas ce que veut dire +danger+. On
sait qu'on devra batailler jusqu'au bout. Cette équipe est plus jeune.
Je ne suis pas inquiet pour l'équipe de France: elle existera toujours,
il faut jouer. On fera des bilans, on aura le temps de s'inquiéter ou
pas. On le sait, ça se jouera jusqu'au bout, on a l'habitude.

L'Allemagne se sert dans la tirelire de Vaduz

L'Allemagne, finaliste malheureuse de l'Euro-2008, a comme prévu dominé
le Liechtenstein 6 à 0 (mi-temps: 1-0), samedi à Vaduz, lançant
idéalement sa campagne de qualification pour le Mondial-2010 (Groupe
4).

Privé de son capitaine Michael Ballack et
de Torsten Frings, blessés, Joachim Löw a voulu profiter de ce duel a
priori déséquilibré contre la 130e équipe mondiale pour expérimenter.

Ce qu'ont montré les jeunes Serdar Tasci,
préféré à Christoph Metzelder en défense centrale, Marko Marin, entré
en seconde période, et surtout Piotr Trochowski dans l'entre-jeu, a de
quoi rassurer le sélectionneur allemand.

Sous une pluie battante, la
Nationalmannschaft a en effet développé un football séduisant, manquant
juste de réalisme lors des 45 premières minutes.

Si son capitaine d'un soir, Miroslav
Klose, reste toujours aussi peu inspiré, Löw a encore pu constater que
la sélection réussissait très bien à Podolski, pourtant cantonné sur le
banc des remplaçants au Bayern Munich.

Avec deux buts, à chaque fois sur un
service de Trochowski, "Poldi" a porté à 30 le nombre de ses
réalisations sous le maillot de l'équipe nationale en 56 apparitions et
oublié ses récentes prises de bec avec ses dirigeants.

En seconde période, les Allemands ont
exposé les lacunes et la naïveté de leurs adversaires, dont le
coffre-fort, solide pendant une heure de jeu, a volé en éclat avec deux
buts en deux minutes (65, 66), puis sur un missile de Thomas
Hitzlsperger, détourné par un défenseur dans son propre but (76), avant
qu'Heiko Westermann ne soigne le goal-average (86).

L'Allemagne, à qui la Russie dispute le
statut de favorite du groupe, a ainsi préparé avec sérieux son
déplacement mercredi en Finlande qui risque d'être autrement plus
périlleux.


Victoire sans gloire de l'Angleterre sur Andorre

L'Angleterre a battu sans surprise et sans lustre à Barcelone les
amateurs andorrans (2-0) lors de la 1re journée des qualifications du
Mondial-2010 (Gr.6) samedi, mais son entame désespérante suggère
qu'elle n'a pas effacé le traumatisme de son absence de l'Euro-2008.

S'ils jouent comme dans le premier acte,
les Anglais ont du souci à se faire mercredi à Zagreb face à des
Croates qui les avaient privés de la compétition continentale il y a
moins d'un an.

Ils ont d'abord montré un visage aussi peu
avenant que sous l'ancien sélectionneur Steve McClaren, avant que Joe
Cole ne trouve en seconde mi-temps la clé de la défense rugueuse des
Andorrans.

Rien ne semblait avoir changé sous
l'Italien Fabio Capello: même système stéréotypé, mêmes joueurs
apathiques ramenant à la pause le même score vierge et humiliant que
lors des qualifications de l'Euro-2008, mêmes huées.

Entré à la place d'un Stewart Downing
transparent, Cole assurait toutefois une victoire qui n'avait jamais
fait de doute face à l'une des sélections les plus faibles du monde.
D'une volée du droit, il profitait d'une remise de Joleon Lescott (49)
avant de devancer Koldo sur une passe dans la profondeur de Wayne
Rooney (54).

Puis les Anglais retombèrent dans l'à peu-près, laissant passer
l'occasion de soigner leur différence de buts. Mais l'heure de vérité,
ce sera mercredi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Eliminatoires asiatiques : 4ème tour : 1ère journée   Dim 7 Sep - 2:05

Le Japon et le Qatar avec brio

Le quatrième tour des qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA,
Afrique du Sud 2010, démarre ce samedi. Les dix équipes restantes sont
divisées en deux groupes de cinq. Quatre rencontres sont programmées ce
week-end. L'Australie, dans le Groupe 1, et la République de Corée,
dans le Groupe 2, sont exempts.

Groupe 1
Le Japon, pour sa première sortie, s'impose à Bahreïn (3:2). Shunsuke
Nakamura (18') et Yasuhito Endo (44' s.p.) et Kengo Nakamura (85')
scellent le sort de la rencontre. La réaction d'orgueil des locaux, par
Salman Isa (87') et Marcus Tulio Tanaka (88' c.s.c.) est trop tardive.

De son côté, le Qatar est facilement venu
à bout de l'Ouzbékistan. Le score de 3:0, construit au cours des deux
mi-temps, est sans appel. Majdi Siddiq (37'), Magid Hassan (73') et
Talal Albloushi (86') sont les buteurs.

Groupe 2
L'Arabie Saoudite, après l'ouverture du
score de Saad Al Harthi (29') a cru pendant longtemps tenir les trois
points de la victoire. Mais c'est sans compter sur l'abnégation des
visiteurs. A l'approche de la fin de la rencontre, Javad Nekonam (82')
égalise pour apporter un point précieux aux Iraniens.

Les Emirats Arabes Unis concèdent une
défaite lourde de sens, à domicile, contre la RDP Corée. Malgré toute
l'envie pour recoller au score, les Emiratis ne peuvent rivaliser avec les Coréens et s'inclinent 2:1.

Les rencontres du jour


Groupe 1

Bahreïn 2:3 Japon
Buts : Salman Isa (87'), Marcus Tulio Tanaka (88' c.s.c.) pour Bahreïn
; Shunsuke Nakamura (18'), Yasuhito Endo (44' s.p.) et Kengo Nakamura
(85') pour le Japon


Qatar 3:0 Ouzbékistan
Buts : Majdi Siddiq (37'), Magid Hassan (73') et Talal Albloushi (86') pour le Qatar

Groupe 2

Emirats Arabes Unis 1:2 RDP Corée

Arabie Saoudite 1:1 Iran
Buts : Saad Al Harthi (29') pour l'Arabie Saoudite ; Javad Nekonam (82') pour l'Iran
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Eliminatoires océaniennes : Dernier tour   Dim 7 Sep - 2:06

Coup double pour les Kiwis


La Nouvelle-Zélande s'est imposée 3:1 devant la Nouvelle-Calédonie,
aujourd'hui à Nouméa. En dominant leurs plus sérieux rivaux sur la
scène régionale, les Kiwis
ont gagné le droit d'affronter l'équipe qui terminera cinquième des
éliminatoires asiatiques avec, à la clé, une place en phase finale de
la Coupe du Monde de la FIFA. Mais ce n'est pas tout. En effet, cette
victoire permet également aux All White d'obtenir leur billet pour la Coupe des Confédérations de la FIFA, Afrique du Sud 2009.


L'affiche
Nouvelle-Calédonie 1:3 Nouvelle-Zélande
La décision de l'Australie de rejoindre la Confédération Asiatique de
Football (AFC) avait laissé la Nouvelle-Zélande en position de grande
favorite dans les éliminatoires océaniennes de la Coupe du Monde de la
FIFA 2010. Au fil des ans, les Kiwis s'étaient glissés dans la peau d'éternels seconds. On s'attendait donc à ce que l'équipe devancée par les Socceroos dans les compétitions préliminaires 1994, 1998 et 2002 prenne logiquement le pouvoir dans la région.


C'était compter sans les énormes progrès réalisés par les îles Fidji,
la Nouvelle-Calédonie et Vanuatu. Les trois adversaires des
Néo-zélandais dans le tour final des éliminatoires océaniennes n'ont
jamais caché leur ambition de créer la surprise. Les hommes de Ricki
Herbert ont eu le mérite de relever le défi. En s'imposant à trois
reprises lors des trois premières journées, les All White ont
rapidement fait parler leur expérience. En cas de victoire au stade
Numa Daly, la Nouvelle-Zélande serait sacrée championne d'Océanie à
deux journées du terme de la compétition.

A la veille de ce choc au sommet, la Nouvelle-Calédonie était la seule
équipe à pouvoir encore reprendre la tête du classement aux
Néo-zélandais. Malheureusement, les rêves des supporters
néo-calédoniens s'envolent dès la fin du premier quart d'heure, suite à
l'ouverture du score du défenseur Ben Sigmund sur corner, d'une reprise
de la tête à bout portant.

Les visiteurs dominent les débats en première période mais, motivés par
le discours de Didier Chambaron à la pause, les locaux se montrent
beaucoup plus agressifs à l'entame de la seconde mi-temps. Animés par
un nouvel état d'esprit, ils se créent leur première occasion dès le
coup d'envoi. Suite à bon mouvement collectif, Luther Wahnyamalla évite
la sortie du gardien Glen Moss, mais sa frappe est dégagée sur la ligne
par Ryan Nelsen.

Malgré ce coup du sort, la Nouvelle-Calédonie parvient à égaliser à la 55ème minute, par l'intermédiaire de Michael Hmae.


Cette égalisation a pour principal conséquence de sortir les Néo-zélandais de leur torpeur. Les Kiwis
reprennent l'avantage quelques minutes plus tard, lorsque Shane Smeltz
profite d'une action confuse dans la surface de réparation
néo-calédonienne pour glisser le ballon au fond des filets. A un quart
d'heure de la fin du match, l'attaquant de Wellington Phoenix récidive
pour offrir un avantage décisif à son équipe. Après avoir échappé à son
garde du corps aux vingt mètres, il décoche un tir surpuissant qui va
se ficher directement dans la lucarne.

Par la suite, les visiteurs se contentent de contrôler les échanges et plus rien ne sera marqué. Forts de cette victoire, les All White peuvent
d'ores et déjà préparer leur premier voyage en Afrique du Sud avant,
peut-être, d'en gagner un second à l'issue du match de barrage.

La fierté des Fidji
La rencontre entre les îles Fidji et Vanuatu ne comptait plus que pour
l'honneur. Avec un point au compteur, aucune des deux formations ne
pouvait plus espérer inquiéter la Nouvelle-Zélande à ce stade de la
compétition. Les deux équipes se sont pourtant attachées à proposer un
match animé aux spectateurs de Ba. Fidji s'est finalement imposé 2:0,
grâce à un but en début de match de Salesh Kumar et à une reprise
victorieuse de Maciu Dunadamu dans les dernières minutes de la partie.
Mais, au-delà des deux buteurs, c'est Roy Krishna, 21 ans, qui restera
comme le grand artisan de la victoire des locaux. Non content d'être à
l'origine du second but de son équipe, le jeune attaquant international
a multiplié les gestes techniques tout au long de la partie.

Bien entendu, ce succès reste anecdotique au regard de la joie des
supporters néo-zélandais. Désormais, leur équipe n'est plus qu'à 180
minutes d'une deuxième qualification historique pour la phase finale de
la Coupe du Monde de la FIFA.

Résultats
Fidji 2:0 Vanuatu
Nouvelle-Calédonie 1:3 Nouvelle-Zélande

Classement
1. Nouvelle-Zélande, 12 points en 4 matches
2. Nouvelle-Calédonie, 8 points en 5 matches
3. Fidji, 4 points en 4 matches
4. Vanuatu, 1 point en 5 matches

Matches restant à jouer :
10 Septembre
Vanuatu - Fidji
Nouvelle-Zélande - Nouvelle-Calédonie

19 Novembre
Nouvelle-Zélande - Fiji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Eliminatoires Sud-Américaines : 7ème Journée   Lun 8 Sep - 12:10

La bonne opération uruguayenne

L'Uruguay a été le grand gagnant de cette septième journée des
éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. Les
Charrúas sont
allés chercher un succès historique chez les Colombiens, qui ont
concédé la première défaite de leur campagne. Si l'Equateur et le Pérou
ont également pris trois points, la grande affiche Argentine - Paraguay
a accouché d'un nouveau nul à Buenos Aires.

L'affiche
Argentine 1:1 Paraguay
Buts : Gabriel Heinze, contre son camp (13') pour le Paraguay ; Sergio Agüero (61') pour l'Argentine

Malgré le froid et la pluie, Argentins et Paraguayens ont livré un
combat plein d'intensité à Buenos Aires. Comme ses quatre dernières
éditions dans cette ville, cette affiche s'est soldée par un nul. Le
1:1 final n'a pas laissé la même sensation aux deux équipes. Les Albicelestes,
même s'ils ont réalisé une seconde période encourageante, ont
enregistré leur quatrième sortie sans victoire. Victime d'un but contre
son camp, l'Argentine a également dû composer avec la blessure de son
gardien Roberto Abbondanzieri et une nouvelle exclusion du bouillant
Carlos Tevez. Quant aux protégés de Gerardo Martino, ils ont la
désagréable impression d'être passés à côté d'une première victoire
historique dans la capitale argentine. S'ils n'ont pas pleinement
concrétisé leur bonne forme actuelle, ils restent seuls en tête du
classement de la CONMEBOL.

La surprise
Colombie 0:1 Uruguay
But : Sebastián Eguren (15') pour l'Uruguay

A défaut de briller, l'Uruguay a fait preuve d'intelligence,
d'efficacité et de concentration pour obtenir sa première victoire sur
le sol colombien dans le cadre des éliminatoires. Le beau coup de tête
d'Eguren en première période permet à la Celeste d'Óscar
Tabárez de doubler son adversaire du jour et de se rapprocher de la
troisième marche. De leur côté, les hommes de Jorge Pinto n'ont pas su
peser en attaque et ils ont laissé passer une belle occasion de prendre
la deuxième place.

Le joueur
Piero Alva (attaquant - PER)
Révélé à Universitario de Deportes, ce puissant attaquant avait
rarement eu l'occasion de jouer pour le Pérou. Contre le Venezuela, il
est entré sur le terrain avec la ferme intention de conquérir sa place.
Courageux et vaillant, il a mis toute les chances de son côté en
inscrivant le but de la victoire et en envoyant une frappe contre la
transversale. Alva, qui évolue désormais à Cienciano, ne pouvait rêver
meilleure soirée. Il cherchera à confirmer contre l'Argentine.

Les enseignements
Sous pression après des résultats en demi-teinte et une
décevante troisième place au Tournoi Olympique, le Brésil de Dunga a
provisoirement fait taire les critiques en s'imposant facilement à
Santiago face au Chili (3:0). Ronaldinho s'est permis le luxe de rater
un penalty (41'), mais Luis Fabiano (21' et 83') et Robinho (45') ont
assuré l'essentiel face à une Roja nerveuse et maladroite. Ces trois points ramènent les Auriverdes
à la deuxième place du classement tandis que la défaite, la deuxième
consécutive à domicile sur le même score, enlise le Chili au sixième
rang.

L'Equateur poursuit son embellie. L'équipe de Sixto Vizuete avait
absolument besoin de prendre trois points chez elle afin de rattraper
un médiocre début de campagne. Elle a rempli sa mission en battant
facilement la Bolivie (3:1). Supérieure dans tous les compartiments du
jeu, la Tricolor a
profité de l'exclusion précoce d'Alejandro Gómez pour faire la
différence grâce à Felipe Caicedo (21'), Edison Méndez (51', s.p.) et
Cristian Benítez (73'). Les Boliviens, qui concèdent leur cinquième
défaite en sept sorties, étaient revenus à 1:1 grâce à une belle
réalisation de Joaquín Botero (41'). Pour la Verde, l'Afrique du Sud s'éloigne de plus en plus...


Le Pérou a retrouvé le sourire en signant sa première victoire dans ces
qualifications, 1:0 contre le Venezuela. Le but de Piero Alva (39'),
auteur d'un bel exploit individuel, a permis à l'équipe de José "Chemo"
Del Solar de faire la différence et de quitter la dernière place. Les Incas
rêvent de faire aussi bien contre l'Argentine, mercredi. De son côté,
le Venezuela a de nouveau payé son manque d'efficacité dans le dernier
geste. Où est passée l'équipe qui s'est imposée en Equateur et a tenu
l'Uruguay en échec ? La Vinotinto retrouvera-t-elle le bon assemblage pour son déplacement au Paraguay ?

La statistique...
4 - Comme le nombre de matches sans défaite de
l'Equateur depuis que Sixto Vizuete a pris les commandes. Depuis ses
trois revers consécutifs au démarrage, la Tricolor n'a plus
perdu : elle a écrasé le Pérou 5:1, battu la Bolivie 3:1 et obtenu deux
bons nuls, 1:1 face à l'Argentine et 0:0 contre la Colombie.

Les résultats
Samedi 6 septembre

Argentine 1:1 Paraguay
Equateur 3:1 Bolivie
Colombie 0:1 Uruguay
Pérou 1:0 Venezuela


Dimanche 7 septembre
Chili 0:3 Brésil



Le Brésil se relance au Chili

Le Brésil, qui s'est largement imposé en terre chilienne (3-0),
dimanche à Santiago, en clôture de la 7e journée du groupe de la
Confédération sud-américaine qualificatif pour le Mondial-2010, remonte
à la place de dauphin au classement, à deux points du Paraguay seul 1er.

Le Brésil est à égalité de points (12) avec l'Argentine (3e), qu'il devance à la différence de buts (+7 contre +6).

Après un début de match dominé par les
Chiliens, l'attaquant du FC Séville, Luiz Fabiano, rassurait le
sélectionneur Dunga très discuté, en ouvrant le score de la tête, à la
réception d'un centre de Ronaldinho (20e).

Ce dernier, loin du joueur emprunté qu'il
était il y a quelques mois encore, manquait néanmoins un penalty (34e)
à la suite d'une faute sur Diego. C'est Robinho, nouvelle vedette de
Manchester City, qui doublait finalement la marque peu avant la pause
(44e), bien servi par Fabiano, omniprésent.

Le début de seconde période était plus
tendu, Kleber Anderson côté brésilien et Jorge Valvidia côté chilien
s'étant fait exclure. Les locaux tentaient vainement de passer la
muraille adverse et se faisaient finalement punir une dernière fois par
Luiz Fabiano, auteur d'un doublé (82e).

La huitième journée commencera mardi avec
la réception du Venezuela (8e) par le leader paraguayen. Mercredi, le
Brésil accueillera la Bolivie (10e), l'Argentine ira au Pérou (9e),
l'Uruguay (4e) recevra l'Equateur (7e) et la Colombie (5e) se déplacera
au Chili (6e).

Sur ce groupe AmSud de dix pays, les
quatre premiers seront qualifiés pour la phase finale du Mondial en
Afrique du Sud et un cinquième pourra gagner sa place après des
barrages aller-retour contre le quatrième de la zone Concacaf.

A suivre
La huitième journée, qui se disputera mardi et mercredi, réserve
plusieurs affiches intéressantes, notamment Paraguay - Venezuela,
Uruguay - Equateur et Chili - Colombie. Quant à l'Argentine, elle
cherchera à retrouver la formule gagnante au Pérou. Le Brésil recevra
la Bolivie à Rio de Janeiro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Eliminatoires d'Amérique du Nord, Centrale et Caraibes : 3ème tour : 2ème journée   Lun 8 Sep - 12:16

Les patrons au rendez-vous

La deuxième journée du troisième tour des éliminatoires de la CONCACAF
a vu les Etats-Unis, le Mexique et le Costa Rica prendre les trois
points. Champions de la zone, les Américains ont battu Cuba à La
Havane, tandis que le Mexique n'a fait aucun cadeau à ses invités
jamaïcains, battus 3:0. Le Costa Rica a fait le métier contre le
Suriname, qu'il a écrasé 7:0 à San José.

Les Mexicains n'ont eu aucun mal à se défaire de la Jamaïque dans leur
bouillant stade Azteca, samedi. Andrés Guardado a ouvert le score pour
les locaux dès la troisième minute en enroulant un superbe coup franc
autour du mur jamaïcain.

Fernando Arce a doublé la mise, avant que Jonny Magallón ne mette un point final à la correction, d'une volée tonitruante.


"C'est simple, nous n'avons pas assez bien joué, constatait tristement le sélectionneur brésilien des Reggae Boyz,
Rene Simoes. Nous avons pris un but très tôt et le Mexique s'est montré
supérieur à nous dans tous les domaines", ajoutait le technicien, qui
avait offert au pays sa seule apparition en Coupe du Monde de la FIFA,
à France 1998.

Cette rencontre était initialement prévue à Kingston, mais elle a été
reprogrammée à Mexico en raison des dégâts causés par l'ouragan Gustav.




Les Etats-Unis retournent à Cuba 61 ans après
Malgré la grosse motivation de la sélection cubaine et une
panne de courant en fin de match, les Etats-Unis ont fait le plein à La
Havane, samedi soir. Pour ce premier déplacement de la sélection
américaine dans la capitale cubaine depuis 1947, le spectacle n'a
certainement pas été au rendez-vous. Cependant, les visiteurs se
contentent de ce succès 1:0 (but de Clint Dempsey à la 40ème), qui les
place en tête du Groupe 1.

"Le terrain n'était pas en très bon état et nous avons quelque peu
souffert de la chaleur, a déclaré le gardien Tim Howard. C'est notre
troisième victoire consécutive à l'extérieur dans ces éliminatoires.
C'est clair que ça va nous mettre en confiance."

DaMarcus Beasley a certes gaspillé de nombreuses occasions, mais les
représentants de la bannière étoilée peuvent présenter un parfait 6 sur
6 après leurs déplacements à Guatemala Ciudad et La Havane.

Mené au score, le Honduras a finalement battu le Canada 2:1 à Montréal.
Ses supporters se reprennent donc à rêver d'Afrique, eux qui ruminaient
encore la cruelle défaite contre le Mexique lors de la journée
précédente. Cette fois, les Catrachos ont surmonté un mauvais début pour battre leurs hôtes canadiens.


Après l'ouverture du score d'Adrian Serioux, le doublé de Ramón Nuñez
en seconde période a permis aux visiteurs de décrocher une belle
victoire face à une équipe en forme.

Contre le Guatemala, Trinité-et-Tobago semblait avoir fait le plus dur
pour signer sa deuxième victoire dans ce troisième tour. A Port of
Spain, Keon Daniel a donné l'avantage aux locaux à la 84ème minute,
mais les supporters des Soca Warriors ont
eu le malheur de voir Carlos Santizo égaliser dans le temps
additionnel. L'idole locale Dwight Yorke avait sûrement imaginé tout
autre scénario pour son retour.




Comme à la maison
Le Salvador n'a eu aucun mal à se défaire d'Haïti dans son redoutable
Cuscatlán. Réduits à dix, les visiteurs n'ont pu répondre au triplé de
Rodolfo Zelaya et aux buts de César Larios et William Torres. Dans
l'autre match tardif, le Costa Rica a également bénéficié d'une
supériorité numérique, suite à l'exclusion du Surinamien Rinaldo
Lupson. Du coup, les Ticos se
sont largement imposés 7:0 dans leur forteresse, l'Estadio Saprissa de
San José. Froylan Ledesma a claqué un doublé et les cinq autres buts
ont été inscrits par des joueurs différents.

Les Etats-Unis occupent désormais la tête du Groupe 1 avec six points
en deux matches. Ils comptent deux longueurs d'avance sur
Trinité-et-Tobago. Le Guatemala est scotché à la troisième place avec
un petit point, tandis que Cuba ferme la marche avec une besace vide.
Le Mexique est leader du Groupe 2 avec six unités, suivi du Honduras
avec trois points. La Jamaïque et le Canada ne comptent qu'un point,
fruit de leur nul lors de la première journée.

Dans le Groupe 3, le Costa Rica mène la danse avec six points. Le
Salvador est deuxième avec quatre points. Le Suriname et Haïti ont un
point chacun.




Prochaine journée, mercredi 10 septembre :
Suriname - El Salvador
Haïti - Costa Rica
Etats-Unis - Trinité-et-Tobago
Honduras - Jamaïque
Guatemala - Cuba
Mexique - Canada
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Qualifications Africaines : Matches en retard   Sam 13 Sep - 1:31

L’Éthiopie exclue de la compétition préliminaire

Le Bureau de la Commission d'Organisation de la Coupe du Monde a décidé
d'exclure la Fédération Éthiopienne de Football (EFF) de la compétition
préliminaire. Cette décision prend effet immédiatement.

Les résultats des quatre matches du groupe
8 de la zone Afrique disputés jusqu'à présent par l'Éthiopie sont donc
annulés. Le groupe ne comprend plus que le Maroc, la Mauritanie et le
Rwanda.

Le Comité d'Urgence de la FIFA avait
suspendu la Fédération Éthiopienne de Football le 29 juillet dernier en
raison de son non-respect de la feuille de route établie en février
avec la FIFA et la Confédération Africaine de Football dans le but de
normaliser sa situation. Pour toute information complémentaire,
veuillez consulter le lien situé à droite de l'écran.


Le Soudan resserre le Groupe 10


Après la victoire des Faucons
au Tchad (3:1), quatre formations se tiennent en trois points à une
journée de la fin du deuxième tour de qualifications dans la Zone
Afrique.

Bien lancés par Ahmed Adel (0:1, 4'), les
hommes de Mohamed Mazda n'ont douté que l'espace d'un petit quart
d'heure après l'égalisation du Tchadien Leger Djime (1:1, 34').

Au stade militaire du Caire (Égypte), les
Soudanais se sont finalement imposés en seconde période grâce à un
penalty Faisal Agab (1:2, 48') et un dernier but de Saifeldin Ali (1:3,
75').

Avec neuf points et une différence de buts
de +4, le Mali reste en tête du Groupe 10 et en ballotage très
favorable avant de recevoir dans un mois le Tchad, aujourd'hui dernier
(6 pts, -3). Pour jouer sa chance à fond, le Soudan, troisième (6 pts,
-2) devra de son côté s'imposer largement à domicile devant le Congo,
deuxième avec neuf unités (+1).


La Zambie fait un grand pas

En s'imposant ce mercredi devant le Togo (1:0), les hommes d'Hervé Renard se sont un peu
plus rapprochés du troisième tour qualificatif sur le continent noir.

Avec sept points en quatre rencontres, les
Zambiens sont en tête d'un Groupe 11 qui ne comporte que trois équipes
depuis le retrait de l'Érythrée.

Avant le dernier match prévu pour le 10
octobre prochain, seul le Swaziland peut encore les doubler, à
condition de battre le Togo chez lui. Les Éperviers, qualifiés pour Allemagne 2006, devront eux absolument s'imposer pour espérer figurer parmi les huit meilleurs deuxièmes.

Cette après-midi au stade Konkola de Chililabombwe, les Chipolopolo l'ont emporté sur un but de Felix Katongo (32').
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Meilleurs Deuxièmes : Les Détails   Sam 13 Sep - 1:32

Meilleurs deuxièmes : les détails


Après le retrait de l'Erythrée en mars dernier, la FIFA a dû adapter les règles pour définir les huit meilleurs deuxièmes du deuxième tour de qualifications. Par ailleurs, les résultats de l'Afrique du Sud au troisième tour - si elle se qualifie- ne compteront pas pour la qualification à la Coupe du Monde 2010. Explications.

Le retrait de l'Erythrée fait du Groupe 11 de ce deuxième tour de qualification une entité à trois têtes tandis que les 11 autres groupes comptent quatre équipes. Comment définir, dès lors, de la manière la plus juste, les huit meilleurs deuxièmes, qui accèderont au troisième tour de qualification en compagnie des 12 vainqueurs de groupe ? Exercice délicat auquel la FIFA a répondu en décidant de ne pas comptabiliser les résultats des deuxièmes contre les quatrièmes des groupes, une fois la poule terminée.

Par ailleurs, le cas de l'Afrique du Sud lors du troisième tour -si elle parvient jusque-là- est également spécial. Le troisième tour fait également office de qualification pour la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF, Angola 2010, les Bafana Bafana doivent donc y participer. Mais ils sont dores et déjà qualifiés pour leur Coupe du Monde.

Dès lors, la solution sera d'établir deux classements dans cet éventuel groupe : un pour la Coupe du Monde qui ignorera les résultats des matches de l'Afrique du Sud, un pour la CAN qui comptabilisera tous les matches.

Enfin, à titre indicatif, voici rappelé le mode de désignation des meilleurs deuxièmes, en cas d'égalité de points.

Seront pris en compte par ordre chronologique :

- le nombre global de points
- la différence de buts
- le nombre de buts inscrits
- le nombre de buts inscrits à l'extérieur
- un éventuel match de barrage sur terrain neutre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Eliminatoires Européennes : 2ème journée   Sam 13 Sep - 1:37

Les buteurs se révoltent

Les deux premières journées de qualifications
de la Zone Europe pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du sud
2010, ont été marquées par le réveil des buteurs du vieux continent. On
a comptabilisé 137 buts en 50 rencontres, soit une moyenne de 2,74 buts
par match. Trois triplés, sept doublés et seulement cinq 0:0 ont été
recensés.

Le football européen se trouve actuellement à la croisée de deux
générations. Les jeunes talents poussent fort et les buteurs confirmés
n'entendent pas céder leur place. Voilà pourquoi ces soirées sont si
prolifiques.

L'Ukrainien Andriy Shevchenko, 32 ans, après deux saisons creuses à
Chelsea, est devenu mercredi le meilleur buteur européen avec 20 buts
en 28 rencontres éliminatoires, soit un de plus que le Portugais Pedro
Miguel Pauleta.

Le meilleur réalisateur de la dernière Coupe du Monde de la FIFA,
l'Allemand Miroslav Klose, 30 ans, a lui démontré qu'il n'avait rien
perdu de son sens du but. Il a signé un triplé en Finlande, synonyme de
match nul, après que la Mannschaft a été menée trois fois à la marque (3:3).


Et que dire du baroudeur Lituanien Tomas Danilevicius, 30 ans ? L'homme
aux sept championnats européens donne l'impression de se bonifier en
vieillissant. Auteur d'un doublé contre l'Autriche (2:0), dont le plus
joli but de la soirée, il permet à son pays de se retrouver en tête du
Groupe 7 où les favoris bégaient leur football.



Theo Walcott, symbole de la nouvelle génération
Derrière ces "vieux" renards des surfaces, le jeune anglais Theo
Walcott, 19 ans, est sans doute la grande découverte de cette soirée de
qualification. Plus jeune sélectionné de l'histoire pour l'Angleterre,
à l'âge de 17 ans et 75 jours, Walcott, adoubé par Fabio Capello, a
laissé éclater sa classe face à la Croatie (4:1). Il a réussi un
étonnant triplé face à l'adversaire qui avait fait pleurer toute
l'Angleterre en 2007.


"Il a donné le ton lors de ces deux derniers matches. Il a été
époustouflant toute la semaine. Il faut rendre hommage à l'entraîneur
et à Theo pour s'être montré à la hauteur", a souligné le capitaine
John Terry. Il faut dire que Walcott, préféré à un certain David
Beckham, a bénéficié de la solidarité d'une équipe anglaise dont tous
les joueurs ont tiré dans le même sens.

Sur sa lancée du dernier Euro, l'Espagnol David Villa, 26 ans, en
l'absence de son compère Fernando Torres blessé, ne cesse de marquer.
Il a signé un nouveau doublé contre l'Arménie (4:0).

L'Italie ne semble pas avoir de problèmes en attaque. Quand le
titulaire, Luca Toni, reste muet pendant deux matches, ce sont Antonio
Di Natale, 31 ans, buteur de l'Udinese, et le milieu offensif de l'AS
Rome, Daniele De Rossi, 25 ans, qui assurent le spectacle grâce à deux
doublés.

En revanche, le Français Karim Benzema, autre jeune promis à un bel
avenir, n'a pas su profiter de l'occasion. A l'opposé de Thierry Henry,
31 ans, et Nicolas Anelka, 29 ans, qui ont su secouer des Bleus en manque de réalisme.


Le début des qualifications de la zone Europe est donc placé sous le
signe de l'offensive. Deux journées pleines de promesses où le jeu a
pris le pas sur l'enjeu. A confirmer dès le 11 octobre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Eliminatoires Européennes : 2ème journée   Sam 13 Sep - 1:44

Petits Suisses et grand Walcott

L'Angleterre (4:1) en Croatie et la France (2:1) contre la Serbie ont
remporté des matches déjà couperets lors de la deuxième journée des
qualifications européennes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique
du Sud 2010. Par ailleurs, plusieurs surprises sont à noter avec en
particulier la victoire du Luxembourg en Suisse (2:1), la défaite
portugaise à domicile contre le Danemark (2:3) et le nul difficilement
arraché par l'Allemagne en Finlande (3:3).

L'affiche
Croatie 1:4 Angleterre
Buts: Theo Walcott (26', 59' et 81'), Wayne Rooney (63') pour l'Angleterre ; Mario Mandzukic (77') pour la Croatie.



En misant sur le jeune Theo Walcott (19 ans), Fabio Capello a eu du nez. Auteur d'un incroyable triplé, le Gunner
a vengé ses peu-glorieux aînés, humiliés en qualification pour l'EURO
2008 par ces mêmes Croates. Très solidaire, la formation anglaise a
pris le match à bras le corps, ouvrant vite le score avant de résister
aux assauts de la furia croate. Après l'exclusion de Robert Kovac,
Walcott doublait la mise, Wayne Rooney lui emboîtait le pas et
l'attaquant d'Arsenal clôturait le score. Cette lourde défaite est la
première de l'histoire de la Croatie à domicile en qualification pour
la Coupe du Monde ou l'Euro. Messieurs les Anglais ont frappé les
premiers.

Les surprises
L'Allemagne peut dire un grand merci à Miroslav Klose auteur d'un
triplé qui lui a permis de ramener le nul de Finlande (3:3). Trois fois
menée au score, la Mannschaft
a trouvé à chaque fois les ressources pour revenir, la dernière à sept
minutes du coup de sifflet final. Si ce nul en Finlande n'a rien de
très fameux, il a fait au moins un heureux côté allemand: grâce à son
triplé, Klose totalise désormais 44 buts en sélection et dépasse le
légendaire Uwe Seeler (43).

Le Portugal s'est incliné à domicile face au Danemark (2:3) avec quatre
buts dans les six dernières minutes. Deco pensait avoir donné la
victoire aux siens à la 86ème minute (2:1), mais Christian Poulsen
égalisait de la tête et Daniel Jensen faisait taire les fans de
Lisbonne dans les arrêts de jeu (2:3, 92').

Mais l'énorme cote a été constituée par la défaite de la Suisse contre
le Luxembourg, qui plus est à domicile (1:2). Jeff Strasser avait
ouvert la marque et les Helvètes pensaient bien avoir fait le plus dur
en égalisant par Blaise Nkufo. Mais les valeureux joueurs du Grand
Duché l'ont emporté grâce à un but de Fons Leweck à quatre minutes du
terme.

Les autres matches
Dans le Groupe 1,
la Suède a rempli son contrat face à la Hongrie (2:1) tandis que la
surprenante Albanie totalise quatre points en deux matches après sa
victoire contre Malte (3:0).

La Grèce s'est confortablement installée en tête du Groupe 2
avec deux victoires grâce à un doublé de Theofanis Gekas en Lettonie
(2:0). Israël pour sa part est allé s'imposer difficilement en Moldavie
(2:1). Petite surprise dans le Groupe 3 où la
République tchèque à fait des débuts poussifs en ramenant un nul vierge
d'Irlande du Nord. La Slovaquie s'est logiquement inclinée en Slovénie
sur un doublé de Milivoje Novakovic (2:1) et la Pologne a battu
sobrement San Marin (2:0).

Dans le Groupe 4, la
Russie a fait des débuts laborieux mais victorieux contre le Pays de
Galles (2:1) sous une pluie battante. Pavel Pogrebnyak, devenu
remplaçant de luxe, a libéré les siens à neuf minutes du terme. Le
carton de la soirée a été réalisé dans le Groupe 5
par la Bosnie-Herzégovine qui a passé sept buts à l'Estonie dont un
triplé de Zvjezdan Misimovic et un doublé de Edin Dzeko. La Belgique a
décroché un nul méritoire en Turquie (1:1). Pour sa part, le champion
d'Europe espagnol s'est promené contre l'Arménie (4:0).

L'Ukraine est allée s'imposer au Kazakhstan (3:1) et compte deux victoires dans le Groupe 6, restant collée aux basques des Anglais.


Le Groupe 7,
particulièrement serré, a vu un début de rédemption française grâce à
une victoire logique contre la Serbie à Paris, une Roumanie toujours
convalescente contre les Iles Féroé (victoire 1:0) et une Lituanie en
pleine bourre se défaisant de l'Autriche (2:0) sans peiner et désormais
seul leader.

L'Italie dirige déjà le Groupe 8
avec deux victoires dont la dernière contre la Géorgie (2:0). Dans le
même temps, la République d'Irlande a ramené un bon nul (0:0) du
Monténégro.

Enfin, dans le Groupe 9,
les Pays-Bas ont eu des débuts difficiles mais victorieux en Macédoine
(2:1) grâce à ses deux Madrilènes John Heitinga, de l'Atletico, et
Rafael Van Der Vaart, du Real. L'Ecosse, après sa défaite de samedi,
s'est ressaisie en allant s'imposer en Islande (2:1).

La statistique
36 - Comme le nombre d'années qu'a attendues le
Luxembourg avant de connaître de nouveau la victoire en qualification
pour l'épreuve reine. La dernière remontait au 22 octobre 1972 contre
la Turquie (2:0). Ce succès en Suisse n'est que leur troisième en 105
matches de qualification.

Le but
Lituanie 2:1 Autriche
Tomas Danilevicius, 58'



Sur un centre venu de la droite de Deividas Cesnaukis, Tomas
Danilevicius jaillit au premier poteau et réalise une incroyable
talonnade aérienne en tournant sur lui-même, laissant de marbre le
portier autrichien. Le but de la victoire, la deuxième en deux matches
pour de bien surprenants Lituaniens.

La déclaration
"
Vous pouvez le redire plus fort ?" Raymond Domenech, sélectionneur de l'équipe de France, coupant un journaliste lui faisant remarquer que ses changements ont été payants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Eliminatoires Océaniennes : Dernière Journée   Sam 13 Sep - 1:45

Les Kiwis triomphent à Auckland

Samedi dernier, la Nouvelle-Zélande avait obtenu sa
qualification pour la Coupe des Confédérations de la FIFA, Afrique du Sud 2009
en s'imposant face à la Nouvelle-Calédonie. En remportant la compétition
préliminaire de la zone Océanie, les Kiwis ont également gagné le droit
d'affronter l'équipe qui terminera cinquième de la zone Asie dans le cadre des
barrages de la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010. Malgré
l'euphorie ambiante, les hommes de Ricki Herbert ont fait preuve du plus grand
sérieux pour s'imposer à nouveau face aux Néo-calédoniens, mercredi à Auckland.
Dans le même temps, Vanuatu a enfin remporté son premier succès dans ces
éliminatoires.



L'affiche

Nouvelle-Zélande 3:0 Nouvelle-Calédonie


Les Néo-zélandais avaient deux bonnes raisons de rester
concentrés pour leur avant-dernière sortie à domicile. Forts de leur succès
acquis le week-end dernier à Nouméa face à ce même adversaire, les Kiwis
avaient évidemment à cœur de fêter dignement leur qualification devant leurs supporters.
Mais les All White se devaient
également de rendre un dernier hommage à Charlie Dempsey. Une minute de silence
a été observée avant la rencontre en l'honneur de ce grand dirigeant, qui a
énormément contribué au développement du football en Océanie.


Shane Smeltz a été le premier à se mettre en évidence dans
ce match, en reprenant de la tête un centre de Chris James dès la 13ème
minute, mais le but de l'attaquant de Wellington Phoenix était
immédiatement
annulé pour cause de hors-jeu. Trois minutes plus tard, les visiteurs
se
créaient leur première grosse occasion de la partie lorsque Pierre
Wajoka
voyait son coup franc s'écraser sur le poteau.


Ce n'est qu'à cinq minutes de la pause que la Nouvelle-Zélande
a enfin pris l'avantage. Sur un nouveau centre de James, Smeltz plaçait un
nouveau coup de tête rageur qui, cette fois, était validé par l'arbitre. Le
remplaçant Jeremy Christie doublait la mise à la 69ème minute, avant
que Smeltz n'inscrive un troisième et dernier but d'un superbe tir décoché
depuis l'entrée de la surface de réparation, à un quart d'heure de la fin.

Joie à Port Vila

L'absence de Salesh Kumar a offert à Vanuatu l'occasion de remporter sa
première victoire dans ces éliminatoires. Retenu par d'autres obligations en
Nouvelle-Zélande, le héros fidjien du week-end dernier n'a donc pas assisté à
la courte défaite des siens (1:2). Réduits à dix après l'expulsion du défenseur
Geoffrey Gete à la 50ème minute, les Vanuatuans ont ouvert le score
en deuxième période par François Sakama. Derek Malas a permis aux locaux de se
mettre à l'abri dans le temps additionnel, juste avant que Maciu Dunadamu
n'inscrive l'unique but fidjien de la partie.



Résultats

Vanuatu 2:1 Fidji
Nouvelle-Zélande 3:0 Nouvelle-Calédonie

Classement

1. Nouvelle-Zélande, 15 points, 5 matches
2. Nouvelle-Calédonie, 8 points, 6 matches
3. Fidji, 4 points, 5 matches
4. Vanuatu, 4 points, 6 matches

Reste à jouer

19 novembre
Nouvelle-Zélande - Fidji
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Eliminatoires Asiatiques : 2ème journée   Sam 13 Sep - 1:51

Les géants d'Asie passés au crible

Au soir de la deuxième journée du tour final de la compétition
préliminaire de la zone Asie pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique
du Sud 2010, deux équipes surprise font les gros titres de la presse
régionale. En effet, personne ne s'attendait véritablement à voir le
Qatar prendre les commandes du Groupe A. De son côté, la RDP Corée,
forte du match nul (1:1) obtenu face à la République de Corée, occupe
la première place du Groupe B en compagnie de l'Arabie Saoudite.

Bien entendu, les premières sorties des dix finalistes ont été
analysées avec le plus grand sérieux par les différents médias
nationaux. Chacun s'est déjà vu attribuer son lot de bons et de mauvais
points. FIFA.com revient pour vous sur les commentaires de la presse asiatique.


Bêtes noires
Avec quatre points en deux matches, le Qatar de Jorge Fossati a pris le
meilleur départ dans le Groupe A. Beaucoup se demandent déjà si le
technicien uruguayen parviendra à faire de cette équipe, d'ordinaire
habituée aux places d'honneur, un véritable candidat à la
qualification.

Les derniers résultats ont été si encourageants que certains
journalistes n'hésitent pas à affirmer que la sélection qatarie a
laissé échapper deux points face à Bahreïn. Longtemps réduits à dix,
mercredi à Doha, les Bahreïnis ont tout de même réussi à conserver le
point du nul.

"Jorge Fossati tenait là une excellente occasion d'engranger une nouvelle victoire avant la trêve", regrette le Gulf Times.
Un sentiment visiblement partagé par le sélectionneur national, cité à
plusieurs reprises : "Les trois points étaient à notre portée.
Malheureusement, nous avons littéralement offert le but égalisateur à
nos adversaires ! Nous avons gâché un nombre incroyable d'occasions. En
plus, nous avons commis l'erreur de reculer, alors que nous étions
pourtant en supériorité numérique".

La formation du Golfe n'est cependant pas la seule à faire parler
d'elle dans la région. En effet, la RDP Corée fait l'unanimité dans les
médias, après le match nul arraché face à son puissant voisin, mercredi
à Shanghai. Les deux équipes se sont quittées sur un score de parité
pour la quatrième fois cette année. En trois confrontations dans les
éliminatoires d'Afrique du Sud 2010, la République de Corée et la RDP
Corée n'ont encore jamais réussi à se départager.

Un résultat qui laisse Sports Donga,
un quotidien sud-coréen, perplexe : "Faut-il y voir un signe du destin
? Encore un match nul !" Intitulé "Un nul qui fait mal", l'article en
question dresse un tableau assez sombre de la situation. "Les deux
sélectionneurs disaient vouloir s'imposer, mais personne n'a réussi à
prendre le dessus. Le résultat ne fait évidemment pas l'affaire de la
République de Corée, qui doit maintenant impérativement battre les EAU
à domicile le mois prochain."

Seul point positif de la soirée : l'excellente prestation du prodige Ki Seung-Yeung. Yonhap,
la grande agence de presse du pays, a été la première à saluer sa
performance. "Le jeune milieu de terrain a réussi à sauver la
situation, alors que les Guerriers Taeguk semblaient condamnés à la défaite face à la RDP Corée."

Les Socceroos à l'honneur
Si les cinq représentants asiatiques à Allemagne 2006 ont connu des
débuts chaotiques, l'Australie de Pim Verbeek a parfaitement réussi son
entrée en matière en ramenant un précieux succès (1:0) d'Ouzbékistan.

"Gagner dans de telles circonstances représente un véritable exploit", estime l'un des éditorialistes du journal Sydney Morning Heral. "L'Australie était privée de plusieurs joueurs importants, tandis que l'Ouzbékistan se devait de faire un résultat."

Pour la majorité des observateurs, cette victoire est à mettre au
crédit du sélectionneur. Si l'Australie veut disputer sa deuxième phase
finale de Coupe du Monde de la FIFA consécutive, elle doit
effectivement pouvoir compter sur l'inspiration de son technicien
néerlandais. "Le groupe vit bien sous la conduite de Verbeek, dont le
sens tactique fait toujours merveille", conclut The Australian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Eliminatoires de la zone CONCACAF : 3ème journée   Sam 13 Sep - 1:58

Neuf sur neuf pour les favoris

Mercredi, les Etats-Unis ont écrasé Trinité-et-Tobago à Chicago, tandis
que le Mexique a offert un beau cadeau d'adieu à Cuauhtémoc Blanco dans
le Chiapas, avec une victoire 2:1 sur le Canada. Troisième poids lourd
de la zone, le Costa Rica a lui aussi tenu son rang avec un succès sur
Haïti à Port au Prince. Ces rencontres s'inscrivaient dans la troisième
journée des éliminatoires de la Zone Amérique du Nord, centrale et
Caraïbes pour la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010.

L'affiche
Etats-Unis 3:0 Trinité-et-Tobago - Buts : Bradley (10'), Dempsey (18'), Ching (57')
Pour leur premier match à domicile de la campagne, les Etats-Unis n'ont
pas eu de mal à se défaire d'une formation caribéenne privée de Dwight
Yorke. Les locaux se sont affirmés en patrons dès les 20 premières
minutes grâce à Michael Bradley et Clint Dempsey, auteur de son
quatrième but en quatre sorties. En seconde période, Brian Ching a
triplé la mise. Avec ce résultat, les Américains prouvent qu'ils n'ont
pas volé leur titre de champions de la région. En trois matches, ils
ont marqué cinq fois et pris neuf points, Tim Howard n'étant toujours
pas allé chercher un ballon derrière sa ligne.

Les autres matches
Le Costa Rica et le Salvador se sont tous deux imposés dans un Groupe 3 dont l'issue semble désormais acquise. Les Ticos,
qui visent leur troisième phase finale consécutive, ont aisément dominé
Haïti à Port au Prince. Le pensionnaire du club belge de Gent Bryan
Ruiz y est allé de son doublé dans une victoire 3:1 qui permet aux
champions d'Amérique Centrale de conserver le tempo en tête avec neuf
points en trois journées.

Quant au Salvador, il a quasiment sa qualification pour le dernier tour
en poche après sa victoire 2:0 sur le Suriname à Paramaribo. Shawn
Martin a ouvert le score dès la deuxième minute avant que les visiteurs
ne bénéficient d'un but contre son camp de Marlon Felter. Tombeurs du
Panama au tour précédent, les Salvadoriens sont bien accrochés à leur
deuxième place avec six unités à leur actif.

Le Mexique a dû s'employer pour battre le Canada dans le Chiapas. Six
minutes après son entrée en jeu, Omar Bravo a mis ses coéquipiers sur
la voie, avant que Rafael Márquez ne double la mise à la 72ème. Les
Canadiens ont réduit la marque à 2:1 par l'intermédiaire d'Ali Gerba.
Cuauhtémoc Blanco, qui avait annoncé sa retraite internationale dans la
journée, est entré en fin de match. Il a été honoré par le capitaine
Márquez, qui a remis son brassard au rebelle aztèque pour son dernier
tour d'honneur.

Le Honduras garde le Mexique en point de mire grâce à sa victoire 2:0
sur la Jamaïque à San Pedro Sula. Le penalty d'Amado Guevara est venu
s'ajouter au but de Ramón Nuñez, plaçant les Catrachos en situation idéale pour atteindre le dernier tour.


Vainqueur 4:1 de Cuba sur son terrain, le Guatemala est revenu à
hauteur de Trinité-et-Tobago à la deuxième place du Groupe 1 derrière
les Etats-Unis. En donnant l'avantage aux visiteurs en milieu de
première période, Roberto Linares a déclenché la furia des Chapines. Leur artilleur maison Carlos "El Pescadito"
Ruiz a claqué un doublé, avant que Mario Rodríguez et Jorge Contreras
ne plie définitivement le match dans les cinq dernières minutes.

La statistique
21 -
soit le cumul des buts
encaissés par les petits poucets du Groupe 3, le Suriname et Haïti,
lors des trois premiers matches. En deux défaites et un nul, les
Surinamiens en ont pris onze, les hommes de Wagneau Eloi un de moins.

Le but
Mexique 1:0 Canada - Omar Bravo

Face à la valeureuse résistance canadienne, les Mexicains ont longtemps
semblé en panne d'inspiration. Au stade Víctor Manuel Reyna de Tuxtla
Gutierrez, dans le Chiapas, la lumière est venue à l'heure de jeu par
Omar Bravo, entré quelques minutes plus tôt. Le joueur du Deportivo La
Corogne domine le grand défenseur Adrian Serioux dans les airs au cœur
de la surface et envoie un coup de tête en déséquilibre. Malgré le
plongeon du portier canuck Lars Hirschfeld, le cuir va se ficher dans la lucarne.


Entendu
"Même si nous avions gagné, nous n'avions pas été réellement décisifs
lors de nos deux derniers matches. Ce soir, nous avons montré à tous
nos détracteurs ce que nous sommes capables de faire. Nous avons
quasiment assuré notre place au prochain tour." Clint Dempsey, buteur lors de la victoire 3:0 des Etats-Unis contre Trinité-et-Tobago
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Eliminatoires Sud-Américaines : 8ème journée   Sam 13 Sep - 2:02

L'Argentine toujours en panne, concède le nul au Pérou

Le Pérou a arraché le match nul (1-1) dans les dernières minutes de jeu
contre l'Argentine mercredi soir à Lima en match de qualifications pour
le Mondial-2010, privant les visiteurs d'une première victoire en cinq
matches.

Le Pérou avait opté pour une défense très
compacte et un marquage individuel sur Leo Messi, réduit plusieurs fois
à exprimer sa frustration à cause de l'absence de bons ballons à
exploiter. La stratégie s'avéra payante jusqu'à la 82e minute,
lorsqu'Esteban Cambiasso transforma en but un centre de Fernando Gago
venu de la droite.

Mais les Péruviens ne s'avouèrent pas
vaincus, et furent récompensés dans les arrêts de jeu par l'égalisation
signée Johan Fano, lancé en profondeur par le défenseur Juan Vargas.

Pour le Pérou (7 points), le point du nul
est le bienvenu, même s'il laisse encore l'équipe à bonne distance de
la 5e place - qualificative par voie de barrage - occupée par l'Uruguay
(12 points).

Pour l'Argentine, il s'agit en revanche
d'une nouvelle déconvenue: "l'Albiceleste" reste sur quatre nuls et une
défaite. Troisième au classement de la zone Amsud à égalité de points
avec le Brésil (13 pts), elle voit le Chili revenir à sa hauteur et se
retrouve distancée par le Paraguay, leader du groupe.


Le Brésil impuissant face à la Bolivie

Le Brésil a dû se contenter mercredi soir à domicile à Rio de Janeiro
d'un triste 0 à 0 face à la faible équipe de Bolivie, lors de la 8e
journée des qualifications de la zone Amsud au Mondial-2010.

Avec 13 points, le Brésil est distancé par
le Paraguay, seul premier avec quatre longueurs d'avance, alors que la
Bolivie reste la lanterne rouge avec seulement cinq points.

Dans un stade Joao Havelange, à peine à
moitié rempli (20.000 spectateurs), le onze brésilien, avec sa
brochette de stars, a une nouvelle fois montré tous ses travers, loin
du jeu brillant qui lui avait permis dimanche de battre (3-0) le Chili,
à Santiago.

Les supporters auriverde ont fait
connaître leur mécontentement en réclamant tout au long de la partie la
démission de l'entraîneur Dunga.

Les Boliviens, pourtant réduits à dix en début de seconde période après
l'expulsion d'Ignacio Garcia pour une faute sur Robinho, ont repoussé
sans grand mal les assauts brouillons des Brésiliens, alors que le jeu
se durcissait.

Ronaldinho, malheureux dans ses coups de
pied arrêtés et ne pesant guère sur le match, a été remplacé à la 75e
minute par Gilmar. En dépit d'une très large domination et d'une forte
pression sur les buts boliviens dans les dernières minutes, les
Brésiliens ne sont pas parvenus à percer une défense très regroupée.

Le Paraguay garde le rythme

La huitième journée des éliminatoires sud-américaines pour la Coupe du
Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010 n'a pas souri aux visiteurs. On
ne recense en effet aucune victoire à l'extérieur et à peine un but
inscrit en déplacement. Autre particularité : aucune des sélections
s'étant imposées le week-end dernier n'a réussi à prendre les trois
points.


L'affiche
Chili 4:0 Colombie
Buts : Gonzalo Jara (26'), Humberto Suazo (38'), Ismael Fuentes (48') et Matías Fernández (70') -Chili-



Privés d'épreuve suprême depuis France 1998, Chiliens et Colombiens s'étaient inclinés la semaine dernière. Avant ce match, les Cafeteros n'avaient encaissé que trois buts en sept journées. En l'espace de 70 minutes, la Roja a
plus que doublé ce passif. Dans tous les bons coups en attaque, Alexis
Sánchez a été le grand artisan de la victoire des hommes de Marcelo
Bielsa, qui intègrent le quatuor de tête et redorent leur blason après
leurs deux revers 0:3 à domicile. Invaincue il y a encore une semaine,
la Colombie plonge à la septième place.

La surprise
Brésil 0:0 Bolivie


Voilà la grande sensation de cette journée. Derniers, les Boliviens
avaient jusque-là perdu tous leurs matches en déplacement et ils
n'avaient jamais quitté le Brésil sans but encaissé dans les bagages. A
Rio de Janeiro, l'équipe de Dunga n'a pas su trouver la faille pour
tromper la vigilance de Carlos Arias. Réduits à dix pendant 37 minutes
suite à l'exclusion d'Ignacio García, les hommes de Sanchez sont
parvenus à tenir le siège. A la fin de la rencontre, les supporters ont
de nouveau exprimé leur mécontentement à l'encontre des joueurs et du
sélectionneur. Au Brésil, on n'est pas du genre à se satisfaire d'une
deuxième place au classement...

Le joueur
Ronald Raldes (défenseur - BOL)
Solide, autoritaire et élégant, le défenseur central bolivien a réalisé
un match parfait au stade Joao Havelange de Rio de Janeiro. Le joueur
d'Al Hilal, en Arabie Saoudite, a pris une part prépondérante au nul
inespéré mais mérité de son équipe au Brésil, confirmant son statut de
cadre dans une équipe déjà victorieuse du leader paraguayen en juin.

Les enseignements
Depuis mardi déjà, le Paraguay était assuré d'occuper seul la tête du classement. Après une défaite et un nul, les Albirrojos ont
retrouvé le chemin de la victoire en battant facilement 2:0 un
Venezuela loin des standards qu'il a parfois exhibés dans ces
éliminatoires. Les buts de Cristian Riveros et de Nelson Haedo Valdez
ont concrétisé la domination des protégés de Gerardo Martino, qui ont
remporté leurs quatre rencontres à Asunción.

A Montevideo, Uruguayens et Equatoriens ont laissé passer une belle
occasion de confirmer leur regain de forme. Au terme d'une rencontre
insipide, ils se quittent sur un score nul et vierge. En panne
d'inspiration, la Celeste
a bien cherché à mettre José Cevallos en danger, mais elle s'est
heurtée à une équipe bien en place en défense, qui ne s'est pas
inclinée depuis cinq sorties. Ce résultat laissera un goût amer aux Charrúas, d'autant plus qu'il les fait rétrograder à l'inconfortable cinquième place.


Le dernier match de cette journée a donné lieu à une prestation
médiocre de l'Argentine, qui reste sur cinq matches sans succès. Tenue
en échec 1:1 au Pérou, la sélection albiceleste
occupe la troisième place du classement. Les deux buts de la rencontre
ont été inscrits par Esteban Cambiasso et par Johan Fano, à la
quatrième minute du temps additionnel. Les joueurs de José Del Solar
ont accueilli ce résultat comme une victoire, même s'ils restent
avant-derniers. Quant à ceux d'Alfio Basile, incapables de s'imposer
depuis novembre 2007, ils sont sortis la tête basse.

La statistique
4 - soit le nombre de points pris par l'Argentine en
cinq rencontres. Battue par la Colombie, elle a fait match nul avec
l'Equateur, le Brésil, le Paraguay et le Pérou.

Les résultats
Mardi 9 septembre
Paraguay 2:0 Venezuela


Mercredi 10 septembre
Uruguay 0:0 Equateur
Chili 4:0 Colombie
Brésil 0:0 Bolivie
Pérou 1:1 Argentine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Qualifications à la Coupe du Monde de Football - Afrique du Sud 2010   Sam 1 Nov - 14:07

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TUNISCOF

avatar

Nombre de messages : 563
Age : 34
Localisation : MARS
Date d'inscription : 26/04/2008

MessageSujet: Re: Qualifications à la Coupe du Monde de Football - Afrique du Sud 2010   Mar 25 Nov - 13:19

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qualifications à la Coupe du Monde de Football - Afrique du Sud 2010   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qualifications à la Coupe du Monde de Football - Afrique du Sud 2010
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coupe du monde de rugby 2015
» COUPE DU MONDE DE FOOTBALL
» Michel Platini
» LA COUPE DU MONDE 2014 AU BRESIL
» POOL DES SÉRIES - TABLEAU COMPLET!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etudiants ENISo, venez vous relaxer ! :: Sports :: Infos :: Compétitions Internationales-
Sauter vers: